ACCUEIL

Ce site propose une cotation boursière répondant strictement aux principes juridiques. En effet, l'information boursière actuelle est erronée et non adaptée aux épargnants et investisseurs non avertis

LE 13 10 21, LE DOW JONES EST ANNONCÉ À ZÉRO ALORS QU'IL A BAISSÉ DE 0,0015% ... ET QUE TOUTES LES ACTIONS ONT CONNU DES HAUSSES OU DES BAISSES.

LA VIDEO INTITULÉE

" FONDS COMMUN DE PLACEMENT : PRODUIT "FINANCIER" OU "ESCROQUERIE" FINANCIÈRE ? "

SERA MISE EN LIGNE DANS LE COURANT DE LA SEMAINE DU 18 AU 22 OCTOBRE 2021

Pour rappel: Escroquerie

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1520

Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice L'escroquerie est le fait d'obtenir un bien, un service ou de l'argent par une tromperie (faux nom, manœuvres frauduleuses...). L'intention de tromper la victime est un élément essentiel ma remarque : à votre avis, vendre volontairement des valeurs liquidatives comptables de fonds communs de placement n'ayant que peu, voire aucune crédibilité financière générique, en remplacement de sommes financières investies...tromperie or not ? ESCROQUERIE OR NOT ?  Il existe de multiples cas d'escroqueries, parmi lesquelles les escroqueries sur internet. La victime peut porter plainte. Les peines sont aggravées si l'escroquerie est commise par un agent public ou en bande organisée. Des peines complémentaires peuvent s'ajouter aux peines principales.

"PROFESSIONNELS, SE TAIRE JUSQU'À OÙ, JUSQU'À QUAND ?"

MALGRÉ LES ENSEIGNEMENTS DES CRISES RÉPÉTITIVES passées, COMMENT oser CONTINUER DE prÉsenter et Vendre, à des épargnants non avertis, les valeurs liquidatives comptables des fonds communs de placement comme ayant systématiquement une réalité financière egalitaire aux montants de l'épargne investiE, et à des évolutions présentées en "performances" ? quoi de plus malhonnête ? Quant à leurs soi-disant performances financières passées, qui ne sont en majorité que des variations de valeurs liquidatives comptables n'ayant aucune réalités financières génériques...

DEPUIS DES ANNéES, J'ai été vers les responsables des trois principales associations de conseils en gestion de patrimoine pour un résultat néant. aujourd'hui, c'est fini.

Ces associations auraient-elles couvert en toute connaissance de cause, directement ou indirectement, Des faits juridiques pouvant mener à des pertes de chance, abus de confiance et escroquerie des épargnants non avertis ? Ceci est une question ouverte dont la réponse est à ces associations.

La vidéo suivante sera "Cac 40, indice financier ou indice comptable ?"

ET LA suivante  "COMPRENDRE LES FRAIS DES PRODUITS FINANCIERS"

PRÉCISION

Ce site est un site de recherches appliquées, non un site commercial. Si sa présentation n'est pas dénuée de défauts, l'important est la véracité des propos tenus et leur utilité pour l'État, les épargnants et les professionnels ?

Au demeurant, tout comme les trois principales associations de conseils en gestion de patrimoine, depuis plusieurs années les plus hauts responsables de l'Autorité des Marchés Financiers et de l'Etat (Ministère de l'Économie) ont été informés des propos tenus et publiés sur ce site. Si ces représentants de l'Etat ont eu l'honnêteté de répondre à mes propos, il est à noter la persistance du silence de certaines associations de gestion de patrimoine. Ces silences auraient-ils mené à leur collaboration à l'une des plus grandes escroqueries financières pouvant remettre en cause les conditions de commercialisation des fonds communs de placement auprès d'épargnants non avertis ?

VU L'ÉVOLUTION, VOIRE LA RECONNAISSANCE DES THÈSES DÉFENDUES ET TRAVAUX PUBLIÉS DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES SUR MES SITES, J'ATTIRE L'ATTENTION SUR LE FAIT QUE CES THÈSES ET TRAVAUX NE PEUVENT EN AUCUN CAS ÊTRE REPRIS, PEU OU PROU, PAR AUTRUI SANS MON AUTORISATION EXPLICITE. DES CONSTATS DE HUISSIERS ONT ÉTÉ  RÉALISÉS POUR FIXER JURIDIQUEMENT L'ORIGINE DE CES THÈSES ET TRAVAUX. THÈSES ET TRAVAUX, QUI NE POURRONT ÊTRE DEVELOPPÉS SANS UN SENS DE L'ÉTHIQUE, ET DE LA RESPONSABILITÉ SANS FAILLE. 

CE SITE EST UN SITE CONSTRUCTIF.

SA VOCATION EST DE PRÔNER DES SOLUTIONS PRAGMATIQUES ADAPTÉES AUX INCOHÉRENCES ET AUX ERREMENTS FINANCIERS ACTUELS

CE SITE A FAIT L'OBJET D'UNE INFORMATION TOTALE AUPRES DE L'AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS FRANCAIS.

LE PRESIDENT DE L'AMF MONSIEUR JOUYET A REPONDU ÊTRE "PARTICULIEREMENT INTERESSE" EN DATE DU 24 08 11. Voir courrier de réponse

ET SON SUCCESSEUR MONSIEUR RAMEIX, VIA MONSIEUR FRANCOIS DENIS DU PEAGE, ECRIT "OPPORTUN" EN DATE DU 16 09 13. Voir courrier de réponse

DOSSIERS EN COURS

MINISTRE DE L'ECONOMIE / AMF / AFG ARTICLES DE PRESSE OU MIS EN LIGNE

Ce site est dédié aux épargnants non avertis en support des autorités et aux professionnels comptables, financiers et juridiques (avocats, notaires, experts-comptables, professions financières..) qui intègrent l'honnêteté dans leurs prestations.

Tôt ou tard, le scandale des valorisations comptables des fonds communs de placement, vendues aux épargnants non avertis comme étant systématiquement d'équivalence à un prix financier, fera la Une de la presse et des Tribunaux.

Prenez le temps de lire les déclarations officielles sur cette réalité reprise dans les courriers envoyés aux institutions.

Visitez ce site, contestez les propos de ce site et je vous répondrai.

Le site « Agence de cotations Information Humainement Responsable » propose

Une lecture différente de la variation des cours de bourse afin d'apporter une plus grande sérénité aux investisseurs.

Sous information de l'AMF, ce site est destiné à fournir une information dans le cadre d'une réflexion non officielle sur l'utilisation abusive du cours des actions comme référence générique financière. La Variation Humainement Responsable©* ne saurait en aucun cas se substituer à la variation officielle fournie par Euronext NYSE, SIX Swiss exchange, etc.

*La Variation Humainement Responsable© du CAC 40, a contrario de la Variation Spéculative du Jour (VSJ©) qui est la version officielle du CAC 40, n’extrapole pas la hausse ou la baisse boursière réalisée par un petit nombre à tous les porteurs d'actions ou de parts, mais divise - en parfait respect du principe juridique "d'égalite des porteurs de parts" - le gain ou la perte du jour sur l’ensemble des porteurs de parts.

Souvenez-vous

Alain Supiot, professeur de droit, fondateur de l’Institut d’études avancées de Nantes dans « La Croix » du 26 mars 2010 en page 11 : Article intitulé : Il n’a pas d’évaluation sans référence à des valeurs. « La culture juridique conduit à préférer toujours les solutions pacifiques et les évolutions réfléchies aux cises violentes. Un droit qui fonctionne correctement est capable de métaboliser les ressources de la violence. Cela suppose un art des limites incompatibles avec l’aspect illimité de la circulation des capitaux et des marchandises. Au lieu de retenir des années trente le fait qu’il faut maintenir le libre-échange, on ferait mieux d’en retenir le fait qu’une paupérisation de masse ajoutée à des campagnes xénophobes peut produire des résultats catastrophiques." et plus ICI

Sans mensonge ou extrapolations fallacieuses (telles les valeurs liquidatives comptables des fonds communs de placement assimilées à un cours de Bourse) , il ne peut y avoir de krach boursier. La Bourse est un lieu de négociation de volumes de titres à un cours négociés pour ces SEULS volumes de titres. Tout le reste n'est qu' extrapolations non professionnelles ou mensonges.

Christian PIRE

L'ensemble de mes sites va être regroupé au sein du site Humanity Invest. Cette opération prendra environ un mois. Pendant ce temps, la mise à jour quotidienne des tableaux boursiers sera assurée de nuit.

Pour rappel, les fonds communs de placement sont des copropriétés (et non des "produits financiers") évaluées majoritairement par la règle comptable mark-to-market. Bien que l'objet de la règle comptable mark-to-market ne soit pas d'avoir une crédibilité financière, elle reste le support d'une des plus grandes escroqueries financières jamais connues. En effet, combien d'épargnants non avertis ont-ils conscience  qu'ils échangent leur épargne financière contre des valorisations (simples chiffres comptables) n'ayant aucune réalité financière égalitaire aux sommes investies ?

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1520 : L'escroquerie est le fait d'obtenir un bien, un service ou de l'argent par une tromperie (faux nom, manœuvres frauduleuses...). L'intention de tromper la victime est un élément essentiel. 

L'escroquerie consistant à vendre les fonds communs de placement comme étant des produits financiers est, indéniablement, l'une des plus grandes escroqueries financières, si ce n'est LA plus grande escroquerie financière jamais connue par son ampleur, ses effets et sa généralisation.

Cette escroquerie ne peut et ne doit survivre.

J'engage les candidats à l'élection Présidentielle à se saisir de cette réalité pour y mettre fin.

Pour le comprendre :

Trois articles, publiés il y a plusieurs années, qui fixent les réalités juridiques de certains silences volontaires des présidents respectifs des associations de conseils en gestion de patrimoine et autres.

Quel meilleur juge que le temps ?

- UNE HISTOIRE DE LA BOURSE

- SOUVENEZ-VOUS : LE PRIX DOIT ÊTRE RECONSIDÉRÉ, ARTICLE EN BAS DE PAGE DU LIEN.

- LIQUITE BOURSIERE OU LE LEURRE D'UN AVEUGLEMENT COLLECTIF

Souvenez-vous : Preuve de l'incohérence des indices

20 05 21 DERNIÈRE DECLARATION AMF

Avis aux lectrices et lecteurs professionnels

Ci-dessus, les propos de l'AMF étant exceptionnellement clairs, nets et précis, je ne saurais que trop vous conseiller de demander (par courrier RAR) une même clarté de la position et des préconisations de vos prestataires voire de leurs associations professionnelles.  Pourquoi cette action ? Parce qu'en cas de poursuites juridiques, voire de class actions d'épargnants non avertis, vous n'aurez aucune défense juridique possible face à la clarté des propos de l'AMF. Si vous avez une ou des positions inverses de vos associations professionnelles ou fournisseurs, je vous propose de leur envoyer un recommandé avec AR (preuve juridique) avec demande de confirmation de leur propos. Mon commentaire sur cette déclaration.

FRANCE

14 10 21 CAC 40 "faussé" à plus de 98,88% ?

CAC 40 à 6685,21 ou 5601,23 ?

Possible indice juridique de défaut de conseil de 98,88% ... ou pas ?

14 10 21 Le CAC 40 en version comptable officielle CAC à 1,33% et en version IHR à 0,0149% .

Pour les professionnels et les hommes politiques : 14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER CAC 40

14 10 21 Cotation actions d'entreprises de la Loire

14 10 21 Cotation actions d'entreprises du Rhône-Alpes

14 10 21 Cotation actions d'entreprises du Sud-Ouest

FONDS DE STABILISATION BOURSIERS REGIONAUX

14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER LOIRE

14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER REGIONAL RHONE-ALPES

14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER REGIONAL SUD-OUEST

BELGIQUE

14 10 21 BEL 20 "faussé" à plus de 99,04% ?

14 10 21 BEL 20 à 4203,02 ou à 3669,369 ?

Possible indice juridique de défaut de conseil de 99,04% ... ou pas ?

14 10 21 BEL 20 en version comptable à 0,88% et en version IHR à  0,0084% , depuis le 4 janvier 21 le BEL 20 en version officielle comptable mark-to-market est à + 14,70% et en version IHR à + 0,14% ...

Pour les professionnels et les hommes politiques : 14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER BEL 20

ETATS-UNIS

Mise à jour entre 6h et 8h' au plus tard. Cet horaire est dû à l'attente de la publication de la totalité des volumes échangés du jour.

Données prises de nuit.

14 10 21 DOW JONES (DJIA) "faussé" à plus de 95,90% ?

DOW JONES à 34912,56 ou à 30416,08 ?

Possible indice juridique de défaut de conseil de 95,90% ... ou pas ?

14 10 21 DOW JONES (DJIA) en version comptable à  1,56% ou en version IHR à 0,064%  et depuis le 2 janvier 2021 en version version officielle comptable mark-to-market à + 15,51% ou en version IHR à +0,1937%

Pour les professionnels et les hommes politiques : 14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER DOW JONES (DJIA)

SUISSE

14 10 21 SMI PR "faussé" à plus de 99,57% ?

SMI PR à 11892,52 ou à 10726,51 ?

Possible indice juridique de défaut de conseil de 99,57% ... ou pas ?

14 10 21 SMI PR en version comptable à 0,66% et en version IHR à 0,0028%, depuis le 2 janvier 2021 le SMI PR en version officielle comptable mark-to-market est à + 10,92% et en version IHR à + 0,047% ...

Pour les professionnels et les hommes politiques : 14 10 21 FONDS DE STABILISATION BOURSIER SMI PR

02 08 21 COMMENTAIRE DE L'ARTICLE D'INVESTIR "ENCORE UNE EXCELLENTE PUBLICATION AVEC AXA"

PRÉCISION

Pour en comprendre l'origine :

ECORAMA 11/03/19 : "La vulnérabilité de notre système financier est considérable, nous sommes dans une situation pire que 2008 !", selon Jean-Claude Trichet

Les bases pour comprendre

30 01 17 LIQUIDITE BOURSIERE OU LE LEURRE D'UNE AVEUGLEMENT COLLECTIF

20 05 13 Une histoire de la bourse

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/4743-marches-bourse-evolution-produits-financiers/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-05-20

26 05 18 : Fonds commun de placement action, simple chaîne de Ponzi ?

http://www.economiematin.fr/news-fonds-communs-placement-bourse

14 06 18 Oui, les fonds communs de placement sont bien des chaînes de Ponzi

http://www.economiematin.fr/news-pyramide-ponzi-fonds-communs-placement

Information boursière faussée ou pas faussée ?

19 12 19 De la topologie en finance

18 12 19 De la singularité comptable à l’obligation d’habilité financière ?

28 10 19 Approche technique des Fonds de Stabilisation Boursiers Régionaux (FSBR) ©

 

ARTICLES PRESSE FRANCE ET SUISSE

D'autres articles : ICI

Pour comprendre :

- L'origine des dysfonctionnements actuels voir vidéos et écrits sur www.socioecopofi.com

- Réflexions : Du respect du droit à l'Information Juridiquement Opérationnelle (IJO) ©

Pour plus d'explications, voir le bandeau à gauche pour les choix possibles en fonction de vos recherches

Les investisseurs commencent à se détourner des marchés et les chocs boursiers se multiplient. La place prise par les transactions algorithmiques y serait-elle pour quelque chose ?

C'est sur cette volatilité fabriquée par le choix de normes comptables inadéquates que les marchés dérivés spéculatifs trouvent leur terrain de jeux et de destruction SOCIOECOPOFI (SOCIOlogique, ECOnomique, POlitique et FInancière)

Marchés dérivés qui trop souvent, sont utilisés pour détourner les capitaux de l'économie réelle, celle qui crée des emplois, vers l'économie virtuelle, celle qui, in fine, paupérise les épargnants et les Etats.

A quand, une double information boursière ? Celle de la variation de la spéculation du jour basée sur le principe comptable du market to market (prix du marché) pour les opérations achats/ventes réalisées et une autre plus logique appelée Information Humainement Responsable calculée selon le market to model ( prix de spéculation pondéré par la faiblesse des volumes) pour les autres porteurs de parts. Utiliser le prix de la spéculation du jour comme outil de valorisation pour tous les titres relève de la destruction SOCIOECOPOFI (SOCIOlogie, ECOnomie, POlitique, FInance ).

Et pourtant :

Les normes IAS et IFRS ont été mises en place après le scandale Enron (années 2000). Leur principe est de passer de la « valeur historique » (coût historique) à la « juste valeur ». Si la « juste valeur », étant issue d’une extrapolation de la valeur de marché issue d’un échange de faible volume à tous les titres, porte en elle les stigmates de la crise de 2007, pour l’instant elle est toujours en vigueur. Au lieu de la modifier en faveur d’un système moins instable, mais aussi moins « productif » pour ses promoteurs, il a été choisi de mettre en place des gardes fous financiers destructeurs d’économie en prévision de futures crises. Inutile de dire qu’en cas de crise systémique, ces gardes fous ne serviraient à rien. En Bourse , les normes IAS 39 offrent trois possibilités (options) comptables : 1) Le Mark-to-Market lorsqu’il existe un marché actif. Vu la faiblesse des volumes échangés en Bourse , il est plus que permis de remettre en cause cette option dans le domaine Boursier. Et pourtant, c’est bien cette option, en violation totale du principe d’égalité des porteurs de parts, qui est choisie et certifiée. En synthèse, les performances réalisées par une très faible minorité de porteurs de parts peuvent être extrapolées à tous les porteurs de parts. Ce faisant, ces performances fictives pour tous les porteurs de parts sont à la base de la création de la volatilité des marchés financiers , des marchés dérivés et des dérives des marchés dérivés. Eh oui ! Imaginez vous que la valorisation quotidienne de votre patrimoine dépend du chiffre qu’ont gagné ou perdu les spéculateurs boursiers à 17h30. Quelle variation de valorisation quotidienne ! Quelle volatilité ! Comme l'indique les textes de loi repris ci-dessous, cette situation relève juridiquement de la perte de chance, de l'abus de confiance et de l'escroquerie. Nous ne parlerons pas des déstabilisations étatiques. 2) Deuxième option : En l’absence de marché actif , on peut valoriser en observant la valeur des actifs similaires. Pensez-vous qu’une valeur issue d’un échange de faible volume, soit une valeur d’un actif similaire ? Pensez-vous que l’on puisse considérer que vous avez gagné (ou perdu) le même montant que les joueurs qui ont gagné au casino à 17h30 ? 3) Troisième option : Le Mark-to-Model. Dans cette option, le prix peut être obtenu par des techniques de valorisation interne. A la place d’extrapoler à tous les porteurs de parts les gains ou les pertes réalisés par une très faible minorité, pourquoi ne pas prendre comme base de valorisation comptable la répartition de la valeur des gains ou pertes des spéculateurs à tous les porteurs de parts ? Ne serait-ce pas moins déstabilisateur que le système actuel ? Ne serait-ce pas plus logique en terme juridique ? Ne serait-ce pas plus honnête ?

Ce site, s'il n’est pas un site officiel tant dans sa constitution que dans sa démarche est le seul qui respecte les lois et l'intérêt des épargnants .
Malheureusement, les variations de cotations proposées ne sont en AUCUN CAS des variations de cotations officielles.

Derniers rappels : Le cours de bourse n’a d’importance que pour les « petits » porteurs qui ne suivent pas la masse pour passer leurs ordres boursiers ainsi que pour les investisseurs qui ont effectivement acheté ou vendu leurs titres. Les évaluations des FCP et SICAV sont fausses car irréalisables pour l’ensemble des porteurs de parts. Souvenez-vous du Loto, ce n’est pas parce que 0,1% des Français ont gagné que l’on dit aux autres qu’ils ont tous gagnés. Les comparatifs de SICAV et FCP (tels qu’ils sont aujourd’hui) ne sont, bien souvent, que des outils de vente fallacieux.

Très bonne navigation sur le site Agence de cotation IHR (Information Humainement Responsable).

Et si le calcul de l'ISF était faux ? Et si vous pouviez le remettre en cause ?

Cette question mérite d'être posée et approfondie par les juristes et les professionnels car comment taxer un patrimoine qui n'existe pas et qui ne peut exister dans sa valorisation financière et fiscale actuelle ? Comment prendre comme référence patrimoniale des cours de bourse alors que ces derniers ne sont pas réalisables par l'ensemble des personnes taxées .
Mieux, si l'ensemble (ou même une minorité) des personnes taxées voulait vendre les titres, cela se traduirait mécaniquement par une baisse plus que significative (krach) de la valeur des titres boursiers.
La seule base correcte pour une estimation ne serait-elle pas dans l'utilisation du cours VHR ?

 

99,99% des fonds communs de placement ont été transformés volontairement en pyramides de Ponzi. En clair, en une escroquerie.

Prenez le temps de lire les déclarations officielles sur cette réalité reprise dans les courriers envoyés aux institutions.

Visitez ce site, contestez les propos de ce site et je vous répondrai.

PATRIMONIA 2021

H2O

LES VALEURS LIQUIDATIVES COMPTABLES MARK-TO-MARKET N'AYANT AUCUNE OBLIGATION DE RÉALITÉ FINANCIÈRE GÉNÉRIQUE, LA MAJORITÉ DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT PEUT ÊTRE DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT L'EGAL DES FONDS H2O. 

DE CELA ,  AUCUN PROFESSIONNEL NE POURRA DIRE QU'IL NE SAVAIT PAS.

LA COMMERCIALISATION À OUTRANCE DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT EST LA PLUS GRANDE ESCROQUERIE FINANCIÈRE QUE LE MONDE FINANCIER AIT JAMAIS CONNU

LORS DE TOUTES SOUSCRIPTIONS DE FONDS COMMUNS DE PLACEMENT, LA BASE JURIDIQUE DE LA PERTE EST ACTÉE DÈS LA SOUSCRIPTION. C'EST BIEN DÈS LA SOUSCRIPTION, QU'IL Y A  ÉCHANGE DE "CASH" CONTRE DES VALORISATIONS COMPTABLES N'AYANT AUCUNE CONTREPARTIE GÉNÉRIQUE FINANCIÈRE. RÉALITÉ QUI MATÉRIALISE LE FAIT JURIDIQUE. FAIT JURIDIQUE QUI IMPOSE AVANT TOUT INVESTISSEMENT, UNE ANALYSE DES CONDITIONS ET RÉALITÉS FINANCIÈRES (OU ABSENCE DE RÉALITÉ) DE LA VALORISATION COMPTABLE.

VOUS DEVEZ TOUT FAIRE POUR EVITER LE JURIDIQUE, CAR LES FONDS H2O NE POUVAIENT PAS ÊTRE VENDUS À DES ÉPARGNANTS NON AVERTIS.

VOS AVOCATS VOUS DISENT L'INVERSE ? DEMANDEZ LEUR UN ÉCRIT.

Professionnels de la gestion de patrimoine, le moment n'est-il pas venu de demander systématiquement aux commerciaux des sociétés de gestion de portefeuilles et gérants présents à PATRIMONIA, l'ampleur de l'impact prévisionnel en % dans les performances qu'ils annoncent de la valorisation comptable mark-to-market des lignes en portefeuille, dont les volumes détenus seraient supérieurs aux volumes échangés quotidiennement, hebdomadairement ou mensuellement sur les marchés ? L'analyse de la réponse à cette question professionnelle est un des éléments juridiques qui prouve la qualité et la crédibilité de la démarche financière du professionnel.

Ce travail de pré-analyse ou d'analyse des fonds communs de placement relève d'une obligation professionnelle et juridique. Contrairement aux SICAV, les fonds communs de placement ne sont pas des produits financiers, mais des copropriétés comptables.

Sans analyse de la réalité ou de l'absence de réalité financière des valorisations comptables des fonds communs de placement, ces valorisations comptables n'ont aucune réalité financière générique... Tout simplement parce qu'elles n'ont pas à en avoir. Les fonds communs de placement ne sont pas des produits financiers, mais des copropriétés évaluées par des règles comptables. Malheureusement, quantité de ventes sont viciées par l'information trompeuse transmise aux épargnants non avertis. C'est bien, dès l'achat des parts de fonds communs de placement que l'épargnant achète SANS LE SAVOIR de la perte financière. De l'argent investi contre des valorisations comptables de fonds communs de placement n'ayant aucune réalité financière égalitaire aux sommes investies. .

17 09 21 Dans H24

La parole à H2O AM : Qu'ont-ils appris de 2020 ? Où en est-on aujourd'hui ?

Dernière mise à jour de mon propos le 02 10 21

"Il n’y a aucune raison de changer notre façon de gérer" explique H2O AM.

Préambule : Le terme "commercial" employé ci-dessous ne peut être pris comme péjoratif, car il est de réalité juridique.

Mes simples questions de responsabilités civiles professionnelles pour les vendeurs de ce type de fonds : comment vendre ce type de fonds à de la clientèle non avertie, et même avertie, lorsque des gérants ayant connu la répétition de pertes massives déclarent "qu'il n'y aucune raison de changer notre façon de gérer " ? Les pertes massives répétitives, feraient-elles partie de leur "business modèle" ? Si oui, est-ce cela "une gestion" ? Les avocats des parties adverses risquent d'adorer. Avec ce type de "gestion", assimilant des phases de pertes massives à "une façon de gérer", comment des commerciaux financiers pourraient-ils être "avertis", et rendre avertis leurs clients non avertis ? Quelles diligences professionnelles sont-elles réalisables sur ce type de produit et de gestion ? Quelle gestion des marchés usuels peut connaître des pertes massives répétitives ? Professionnels, aviez-vous et avez-vous aujourd'hui les informations qui vous permettent d'être des acteurs éclairés lors de vos actes de conseil, de vente et de suivi de ce type de produit auprès de la clientèle non avertie ? Quid des dossiers juridiques en cours ? Quel est l'avis de vos associations professionnelles qui, sauf erreur, se sont toujours tues, et de leurs assureurs ? Je vous conseille très vivement de leur poser la question par courrier RAR (preuve juridique). Pour votre information, il y a plusieurs années j'avais déjà posé certaines questions aux trois principales associations de CGP... avec comme seule réponse leur silence. Ces associations sont clairement engagées en termes de responsabilités juridiques et morales. Alors que le gérant publie clairement qu'il n’y a aucune raison de changer notre façon de gérer, quel professionnel pourrait reprendre la commercialisation de ce type de produit, aux phases répétitives de pertes massives, à une clientèle non avertie ?... Point de remise en cause de la gestion H2O qui, en confirmant médiatiquement et juridiquement qu' il n’y a aucune raison de changer leur façon de gérer, laissent l'ensemble des responsabilités juridiques aux commerciaux. Juste un questionnement sur la commercialisation de ce type de fonds, et d'une majorité d'autres par des professionnels qui, ne pouvant remplir réellement leurs due diligences, risquent de faire prendre des risques inconsidérés à leur clientèle non avertie. Et vu le passé de crises massives répétitives H2O, et la déclaration médiatique qu' "il n’y a aucune raison de changer notre façon de gérer"...

Si H2O est un cas d'école, il est aussi un AVERTISSEMENT pour nous professionnels. En effet, à quelles défenses juridique et morale pourrons-nous prétendre, lorsque les implosions financières et médiatiques des fonds communs de placement, vendus à tort comme des produits financiers, auront lieu ?

La commercialisation des fonds communs de placement comme étant des produits financiers est certainement l'une des plus grandes erreurs du monde financier. Si l'on veut éviter les affres et conséquences de ce mensonge, il est impératif que cette erreur soit traitée de façon structurée et adaptée dès maintenant. Sans cela, les phases alternatives des crises SOCIOlogiques, ECOnomiques, POlitiques et FInancières que nous connaissons risquent dévoluer vers une concentration, et là ...

Pour les épargnants qui ont engagé une procédure juridique contre H2O, je rappelle que j'avais prévenu le ministre de l'Economie des risques H2O par courrier RAR.

Comme la majorité des indices, le CAC 40 n'est pas un indice de structure et de réalité financières. Vendre le CAC 40 comme systématiquement de réalité financière est une escroquerie. Le CAC 40, comme tous les indices, doit IMPÉRATIVEMENT être retraîté en termes de réalités et possibilités financières.

L'extrapolation actuelle d'un cours réalisé lors d’un échange boursier de peu d'actions à une heure précise à toutes les actions, qui est à la base de la volatilité (fortes hausses et fortes baisses à la base des krachs boursiers répétitifs) des marchés, relève juridiquement de la perte de chance, de l'abus de confiance et de l'escroquerie des épargnants.

FONDS COMMUN DE PLACEMENT,

PRODUIT FINANCIER OU SUPPORT D’UNE ESCROQUERIE FINANCIERE ?

Pour en comprendre l'origine :

ECORAMA 11/03/19 : "La vulnérabilité de notre système financier est considérable, nous sommes dans une situation pire que 2008 !", selon Jean-Claude Trichet

Les bases pour comprendre

30 01 17 LIQUIDITE BOURSIERE OU LE LEURRE D'UNE AVEUGLEMENT COLLECTIF

20 05 13 Une histoire de la bourse

http://www.economiematin.fr/les-experts/item/4743-marches-bourse-evolution-produits-financiers/?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_campaign=NL-2013-05-20

26 05 18 : Fonds commun de placement action, simple chaîne de Ponzi ?

http://www.economiematin.fr/news-fonds-communs-placement-bourse

14 06 18 Oui, les fonds communs de placement sont bien des chaînes de Ponzi

http://www.economiematin.fr/news-pyramide-ponzi-fonds-communs-placement

Information boursière faussée ou pas faussée ?

19 12 19 De la topologie en finance

18 12 19 De la singularité comptable à l’obligation d’habilité financière ?

28 10 19 Approche technique des Fonds de Stabilisation Boursiers Régionaux (FSBR) ©

 

ARTICLES PRESSE FRANCE ET SUISSE

D'autres articles : ICI

Pour comprendre :

- L'origine des dysfonctionnements actuels voir vidéos et écrits sur www.socioecopofi.com

- Réflexions : Du respect du droit à l'Information Juridiquement Opérationnelle (IJO) ©

Pour plus d'explications, voir le bandeau à gauche pour les choix possibles en fonction de vos recherches

Les investisseurs commencent à se détourner des marchés et les chocs boursiers se multiplient. La place prise par les transactions algorithmiques y serait-elle pour quelque chose ?

C'est sur cette volatilité fabriquée par le choix de normes comptables inadéquates que les marchés dérivés spéculatifs trouvent leur terrain de jeux et de destruction SOCIOECOPOFI (SOCIOlogique, ECOnomique, POlitique et FInancière)

Marchés dérivés qui trop souvent, sont utilisés pour détourner les capitaux de l'économie réelle, celle qui crée des emplois, vers l'économie virtuelle, celle qui, in fine, paupérise les épargnants et les Etats.

A quand, une double information boursière ? Celle de la variation de la spéculation du jour basée sur le principe comptable du market to market (prix du marché) pour les opérations achats/ventes réalisées et une autre plus logique appelée Information Humainement Responsable calculée selon le market to model ( prix de spéculation pondéré par la faiblesse des volumes) pour les autres porteurs de parts. Utiliser le prix de la spéculation du jour comme outil de valorisation pour tous les titres relève de la destruction SOCIOECOPOFI (SOCIOlogie, ECOnomie, POlitique, FInance ).

Et pourtant :

Les normes IAS et IFRS ont été mises en place après le scandale Enron (années 2000). Leur principe est de passer de la « valeur historique » (coût historique) à la « juste valeur ». Si la « juste valeur », étant issue d’une extrapolation de la valeur de marché issue d’un échange de faible volume à tous les titres, porte en elle les stigmates de la crise de 2007, pour l’instant elle est toujours en vigueur. Au lieu de la modifier en faveur d’un système moins instable, mais aussi moins « productif » pour ses promoteurs, il a été choisi de mettre en place des gardes fous financiers destructeurs d’économie en prévision de futures crises. Inutile de dire qu’en cas de crise systémique, ces gardes fous ne serviraient à rien. En Bourse , les normes IAS 39 offrent trois possibilités (options) comptables : 1) Le Mark-to-Market lorsqu’il existe un marché actif. Vu la faiblesse des volumes échangés en Bourse , il est plus que permis de remettre en cause cette option dans le domaine Boursier. Et pourtant, c’est bien cette option, en violation totale du principe d’égalité des porteurs de parts, qui est choisie et certifiée. En synthèse, les performances réalisées par une très faible minorité de porteurs de parts peuvent être extrapolées à tous les porteurs de parts. Ce faisant, ces performances fictives pour tous les porteurs de parts sont à la base de la création de la volatilité des marchés financiers , des marchés dérivés et des dérives des marchés dérivés. Eh oui ! Imaginez vous que la valorisation quotidienne de votre patrimoine dépend du chiffre qu’ont gagné ou perdu les spéculateurs boursiers à 17h30. Quelle variation de valorisation quotidienne ! Quelle volatilité ! Comme l'indique les textes de loi repris ci-dessous, cette situation relève juridiquement de la perte de chance, de l'abus de confiance et de l'escroquerie. Nous ne parlerons pas des déstabilisations étatiques. 2) Deuxième option : En l’absence de marché actif , on peut valoriser en observant la valeur des actifs similaires. Pensez-vous qu’une valeur issue d’un échange de faible volume, soit une valeur d’un actif similaire ? Pensez-vous que l’on puisse considérer que vous avez gagné (ou perdu) le même montant que les joueurs qui ont gagné au casino à 17h30 ? 3) Troisième option : Le Mark-to-Model. Dans cette option, le prix peut être obtenu par des techniques de valorisation interne. A la place d’extrapoler à tous les porteurs de parts les gains ou les pertes réalisés par une très faible minorité, pourquoi ne pas prendre comme base de valorisation comptable la répartition de la valeur des gains ou pertes des spéculateurs à tous les porteurs de parts ? Ne serait-ce pas moins déstabilisateur que le système actuel ? Ne serait-ce pas plus logique en terme juridique ? Ne serait-ce pas plus honnête ?

Ce site, s'il n’est pas un site officiel tant dans sa constitution que dans sa démarche est le seul qui respecte les lois et l'intérêt des épargnants .
Malheureusement, les variations de cotations proposées ne sont en AUCUN CAS des variations de cotations officielles.

Derniers rappels : Le cours de bourse n’a d’importance que pour les « petits » porteurs qui ne suivent pas la masse pour passer leurs ordres boursiers ainsi que pour les investisseurs qui ont effectivement acheté ou vendu leurs titres. Les évaluations des FCP et SICAV sont fausses car irréalisables pour l’ensemble des porteurs de parts. Souvenez-vous du Loto, ce n’est pas parce que 0,1% des Français ont gagné que l’on dit aux autres qu’ils ont tous gagnés. Les comparatifs de SICAV et FCP (tels qu’ils sont aujourd’hui) ne sont, bien souvent, que des outils de vente fallacieux.

Très bonne navigation sur le site Agence de cotation IHR (Information Humainement Responsable).

Et si le calcul de l'ISF était faux ? Et si vous pouviez le remettre en cause ?

Cette question mérite d'être posée et approfondie par les juristes et les professionnels car comment taxer un patrimoine qui n'existe pas et qui ne peut exister dans sa valorisation financière et fiscale actuelle ? Comment prendre comme référence patrimoniale des cours de bourse alors que ces derniers ne sont pas réalisables par l'ensemble des personnes taxées .
Mieux, si l'ensemble (ou même une minorité) des personnes taxées voulait vendre les titres, cela se traduirait mécaniquement par une baisse plus que significative (krach) de la valeur des titres boursiers.
La seule base correcte pour une estimation ne serait-elle pas dans l'utilisation du cours VHR ?

Financièrement vôtre

Christian PIRE

03 09 21 DERNIERE NEWS DANS LES ECHOS

Extrait

Affaire H2O

KPMG n'a pas pu certifier les comptes de certains fonds

 

L'auditeur a été dans l'impossibilité de valider les comptes des anciens fonds de la filiale de gestion d'actifs de Natixis. Scindés l'an dernier en raison de problèmes de valorisation, ces produits ont aussi violé, dans le passé, des règles de marché. L'horizon de sortie des clients reste toujours aussi incertain. Il y a tout juste un an, H2O avait dû geler les entrées et les sorties de ses clients sur 10 milliards d'euros d'actifs logés dans ses fonds de droit français, en raison d'incertitudes sur leur valorisation. Ces véhicules avaient ensuite été scindés et des milliers d'épargnants, majoritairement français et italiens, restent depuis piégés dans la partie illiquide (1,6 milliard d'euros) des portefeuilles. L'auditeur a été dans l'impossibilité de valider les comptes des anciens fonds de la filiale de gestion d'actifs de Natixis. Scindés l'an dernier en raison de problèmes de valorisation, ces produits ont aussi violé, dans le passé, des règles de marché. L'horizon de sortie des clients reste toujours aussi incertain.

 

Mon commentaire

 

Dans la configuration actuelle, le manque de liquidité et de fluidité des marchés est générique. C'est pour cela que depuis de nombreuses années, j'ai proposé aux présidents des trois principales associations de conseils en gestion de patrimoine et aux acteurs de la gestion de patrimoine de se démarquer commercialement et professionnellement, par l'analyse dite IHR (Information Humainement Responsable) de l'environnement commercial des OPCVM.

 

DANS LES CONDITIONS DE LA COMMERCIALISATION ACTUELLE, AUCUN OPCVM N'EST IN FINE LIQUIDE SELON LES INFORMATIONS PUBLIÉES.

LES CONDITIONS DE COMMERCIALISATION ONT CRÉÉ UNE

IMMENSE CHAÎNE DE PYRAMIDES DE PONZI.

 

Dès lors, c'est l'ensemble de la collecte qui doit revoir les normes des valorisations comptables pour aller vers la cohérence globale, que j'appelle Humanity Invest.

 

Tous les fonds communs de placement, à de très très rares exceptions près, sont en risques systémiques d'implosion. Tout peut encore être inversé. Pour cela, il faut que les représentants des professions commerciales agissent rapidement en proposant un plan graduel opérationnel de solutions à l'AMF, et au ministre de l'Économie.

N'est-ce pas ce plan que les trois prinipales associations de représentation des conseillers en gestion de patrimoine ont refusé depuis des années, en faveur du maintient volontaire d'actes commerciaux relevant de la pertes de chance, de l'abus de confiance et de l'escroquerie des épargnants non avertis... là où deux présidents de l'AMF ont marqué leur intérêt ?

 

Allez comprendre ! Pourquoi, comment ou combien ?

 

Pour rappel,

 

Comment tenir le prochain Salon Patrimonia en continuant d'occulter les réalités juridiques du manque de crédibilité financière des valorisations comptables des fonds communs de placement ?

 

Sans l'action de responsabilités professionnelles humaine et humaniste, que je qualifie de Humanity Invest, les professionnels risquent d'être emportés par leurs responsabilités juridiques et commerciales lors de la vague de l'implosion de "l'illiquidé" globale des fonds communs de placement.

J'engage les professionnels de la distribution à prendre la voie de l'analyse PROFESSIONNELLE des RÉALITÉS, en remplacement des FICTIONS basées sur l'assimilation systématique des valorisations comptables en équivalences financières.

 

Un exemple des certaines réalités ...

17 08 21 un article paru sur Investir.com commenté

Textes de loi cliquez ici

Articles de presse sur ce thème cliquez ici

Approche juridique non exhaustive : Du respect du droit à l'information juridiquement opérationnelle cliquez ici

 

7° Il est établi dans un format commun, permettant des comparaisons avec d'autres OPCVM .

  8° Il est présenté de telle manière qu'il puisse être compris par les clients non professionnels.